Ramsay Santé
Clinique Chalonnais

Un nouveau programme pour lutter contre l’obésité à la Clinique du Chalonnais

Article le

Le programme thérapeutique consacré à la prise en charge de patients souffrant de surcharge pondérale a complètement été repensé.

Un nouveau programme pour lutter contre l’obésité à la Clinique du Chalonnais

Lancé en 2012, le programme thérapeutique consacré à la prise en charge de patients souffrant de surcharge pondérale a complètement été repensé à la Clinique du Chalonnais. Effectif depuis le 8 octobre 2018, ce changement porte déjà ses fruits auprès des patients.

La Clinique du Chalonnais, établissement du groupe Ramsay Générale de Santé, a profité de l’opportunité de l’évaluation de son programme d'Éducation thérapeutique du patient pour optimiser la prise en charge. “En effet, en mai 2018, nous avons créé un groupe de travail afin d’améliorer notre prise en charge mais aussi assurer un programme plus personnalisé en fonction des besoins de nos patients, explique Nicolas Duplus, infirmier référent à la clinique. L’objectif est de repartir sur de nouvelles bases tout en capitalisant sur nos six ans d’expérience.” 

Ainsi, quatre plans d’actions ont été enclenchés :

  1. Diminution de la durée du séjour à 21 jours pour les patients non opérés

Jusqu’au début du mois d’octobre 2018, les patients non opérés – qui venaient suivre le programme d’éducation thérapeutique (apprentissage des règles hygiéno-diététiques / réadaptation à l’effort) – passaient 28 jours à la clinique. Pour des raisons organisationnelles pour nos patients, le séjour a été réduit à 21 jours permettant une meilleure optimisation du séjour. Cependant, l’ensemble des séjours peuvent être prolongés en fonction des besoins spécifiques de chacun de nos patients.

  1. Prise en charge dès l'arrivée du patient (présentation du séjour et ateliers)

Dès son admission, le patient bénéficie d’une prise en charge pluridisciplinaire où il est reçu en entretien individuel par l’ensemble de l’équipe : l’éducateur sportif, la diététicienne, les médecins et l’équipe soignante (infirmiers, aides-soignantes). C’est une vraie nouveauté, car jusque-là, cet entretien était plutôt réalisé en cours de semaine. Il n’y a que la psychologue que le patient verra un peu plus tard.

  1. Dédier un paramédical (Diététicienne, Educateur sportif, psychologue et soignant) par étage afin d'optimiser cette prise en charge.

Chaque semaine un STAFF est organisé. Un STAFF est une réunion pluri-professionnelle, durant laquelle tous les différents acteurs de l’éducation thérapeutique se rencontrent pour parler de chaque patient. “Avant le mois d’octobre, un seul professionnel était dédié aux 3 étages du service. C’était insuffisant – lors des STAFFS, il ne connaissait pas tous les patients.” Ainsi par étage, pour un patient il y aura un médecin référent, une diététicienne référente, un éducateur sportif référent, une psychologue si besoin, à la demande sur prescription médicale… Un kinésithérapeute et des prestations externes peuvent également être accessibles. 

  1. Proposer des ateliers au patient sur inscription afin de personnaliser au mieux son séjour. 

Dès le 1er jour, le patient se constitue un planning sur mesure, en s’inscrivant à des ateliers. Les cours magistraux sont obligatoires, mais d’autres, facultatifs, viendront compléter sa prise en charge, le stimuler, lui faire reprendre confiance en lui. Des cours de cuisine par exemple, pour apprendre à faire des choses toutes simples – des gâteaux, des sauces, etc. –, ou encore des sorties extérieures comme la natation, la gym, de la marche nordique… Et enfin un atelier dégustation ! “Pour les patients opérés, ce sera uniquement du chocolat, et pour les autres, un produit qui leur donne envie, celui de leur choix. C’est un atelier vraiment en lien avec la diététicienne lui permettant de travailler sur ses sensations alimentaires (pour apprendre à déguster, se faire plaisir, sortir de sa frustration)”, explique Nicolas Duplus.

Après seulement deux mois, le retour des patients quant à cette réorganisation est très positif. Il y a, certes, encore des points à améliorer, mais l’évolution du programme est permanente, beaucoup plus réactive, et encore une fois, personnalisée. De plus, l’utilisation d'un logiciel de gestion des flux, permet d’optimiser l’organisation du service. “Avant, il y avait 4 à 5 mois d’attente pour suivre le programme. Aujourd’hui, on peut prendre rendez-vous dans un mois”, se félicite Nicolas Duplus. 

 

Article précédent

Le chatbot prévention santé

Pour adopter les bons comportements en matière de prévention santé, laissez-vous guider par Ramsay Santé et demandez-lui de vous accompagner.

Article suivant

Ramsay Santé est aussi sur Instagram !

Le Groupe diversifie sa communication sur les médias sociaux en lançant son compte Instagram.

Nutrition Obésité

Nutrition Obésité
Des centres experts en Nutrition Obésité pour répondre aux besoins des patients et de leurs proches.